Compton aura une classe de maternelle 4 ans

Par Vincent Cliche
Compton aura une classe de maternelle 4 ans
L'école Louis-Saint-Laurent de Compton. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ÉDUCATION. Une classe de maternelle 4 ans sera ajoutée à l’école primaire Louis-Saint-Laurent de Compton à compter de la prochaine rentrée scolaire.

Le ministère de l’Éducation a en effet accordé deux de ces classes à la Commission scolaire des Hauts-Cantons. «On a fait des approches dans les différents secteurs et Lac-Mégantic et la région de Coaticook ont levé la main. On est allé selon les intérêts du milieu et où il y avait un volume suffisant de jeunes élèves», indique le directeur général de la CSHC, Martial Gaudreau.

L’école primaire de la municipalité accueillera donc cette nouvelle installation, et ce, même si, par le passé, le milieu a décrié le manque d’espace de l’établissement. «Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on a trois classes présentement de maternelle et on n’a que deux groupes cette année. Le troisième local est libre, alors c’est dans celui-là qu’on installera la maternelle 4 ans. C’est certain que si on n’avait pas le pavillon [Notre-Dame-des-Prés – situé de l’autre côté de la rue], on ne pourrait pas aller de l’avant avec ce projet.», poursuit M. Gaudreau.

Autre point à valider avant d’octroyer cette maternelle 4 ans: ne pas empiéter sur les services de garde en place. «Il fallait être sensible à ça et ne pas piler sur les pieds de personne, met en garde le directeur général de la Commission scolaire des Hauts-Cantons. À Compton, avec la fermeture de la garderie Cocorico, il y avait un réel besoin. On sait aussi qu’il y a une liste d’attente au service de garde, alors l’ajout de la maternelle viendra combler ce besoin.»

La Commission scolaire des Hauts-Cantons possède déjà trois maternelles 4 ans, situées à Weedon, Notre-Dame-des-Bois ainsi qu’à Sainte-Cécile-de-Whitton. La nouvelle classe de Compton accueillera entre six et 17 élèves, tout dépendant du nombre d’inscriptions.

«L’ajout de maternelles 4 ans ne faisait pas nécessairement partie de nos priorités à la Commission scolaire, mais si on peut les intégrer en complémentarité avec notre offre de services, alors ce sera une bonne nouvelle», conclut M. Gaudreau.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des