L’artiste Véronique Tifo se redécouvre à Coaticook

Par Vincent Cliche
L’artiste Véronique Tifo se redécouvre à Coaticook
«J'ai retrouvé ma spontanéité en tant qu'artiste que j'avais peut-être perdue avec le temps», raconte Véronique Tifo, qui pose en compagnie de sa fidèle compagne, Muse. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

PEINTURE. Dans le cadre de son passage en tant qu’artiste en résidence à Coaticook, Véronique Tifo se redécouvre en tant que peintre.

Installée au troisième étage de la Bibliothèque Françoise-Maurice depuis janvier dernier, cette artiste originaire de Montréal dit avoir atterri dans la région d’abord par un pur hasard. «Je faisais des recherches pour un ami, puis je suis tombée sur cet appel de dossiers à Coaticook. Il ne restait qu’une journée pour y répondre. Je le trouvais intéressant et c’était quelque chose que j’avais envie de faire», s’empresse-t-elle de dire.

«Ça faisait tout près de cinq ans que je n’avais pas toucher à un pinceau, rajoute Mme Tifo. Après ma maîtrise, j’avais besoin d’une pause. L’offre de Coaticook tombait bien.»

Sur place, elle a trouvé son inspiration, utilisant la quarantaine de canevas qu’elle a apportés. «J’ai aussi voulu me lancer un défi, me sortir de ma zone de confort. J’avais toujours fait de l’art figuratif et des portraits. J’ai décidé de m’imposer une contrainte en faisant des paysages et de l’abstrait. J’ai toujours voulu explorer quelque chose de nouveau et c’était l’endroit idéal pour m’y attaquer.»

En plus de sa production, l’artiste en résidence a tenu deux activités pour la population au cours des dernières semaines. Un atelier sur la fabrication de peinture et une conférence sur son voyage en Alaska sont venus pimenter son passage, lequel se terminera à la fin avril.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des