Le Dynamik se retrouve à un match de la finale

Par Vincent Cliche
Le Dynamik se retrouve à un match de la finale
Le Dynamik tentera de remporter sa série demi-finale face aux Nordik Blades d'Asbestos dès vendredi. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

HOCKEY. Grâce à ses deux victoires du week-end dernier (8 et 9 mars), le Dynamik Service agricole de l’Estrie pousse les Nordik Blades d’Asbestos dans les câbles et mène dorénavant la série 3-1.

Lors du match #3 au Centre récréatif Gérard-Couillard vendredi (8 mars), le Dynamik a remporté une éclatante victoire de 10-4 face à Asbestos. Jérôme Anctil a mené l’attaque des siens en inscrivant quatre buts. Ses coéquipiers Steve Ouellette, William Jacques, Alexandre Désorcy, Jean-Philippe Simoneau, Alexandre Jutras et Michaël Vallerand ont également déjoué le gardien adverse.

Le gardien Félix-Antoine Maheu a repoussé 21 des 25 tirs dirigés contre sa cage.

Le lendemain (9 mars), à Asbestos, les partisans ont eu droit à un copier-coller de la semaine précédente avec, en différence, le gagnant, alors que le Dynamik s’est envolé avec la victoire 5-4 en prolongation.

William Jacques a réussi à dénouer l’impasse en surtemps, sur une passe de Michaël Vallerand. Jean-Philippe Simoneau, Marc-Olivier Caron, Alexandre Jutras et Michaël Vallerand ont également participé à l’effort offensif des Coaticookois.

Maheu a été un peu plus sollicité lors de la rencontre #4. Les Nordik Blades ont tiré à 33 reprises dans sa direction.

La série Dynamik – Nordik Blades se terminera assurément ce week-end. Le duel #5 sera présenté ce vendredi (15 mars) au Centre récréatif Gérard-Couillard. Si nécessaires, les affrontements #6 et #7 suivront samedi (16 mars) et dimanche (17 mars), à Asbestos et Coaticook, respectivement.

«À un match de la finale, il ne faut pas lâcher»

«À un match de la finale de la Ligue [de hockey régionale], il ne faut pas lâcher», lance l’entraîneur-chef du Dynamik, Michel Fillion.

Ce dernier dit qu’il faut continuer de faire face à l’adversité. «Asbestos ne lâchera pas facilement le morceau. Le dernier match d’une série, c’est souvent le plus difficile à aller chercher.»

Lors du match #4, de nombreux partisans du Dynamik ont aussi fait la route pour supporter leurs favoris. «Quand tu peux compter sur le sixième joueur à l’extérieur, c’est assez incroyable. Dans des matchs aussi intenses physiquement que mentalement, ce sont des p’tits « boosts » du genre qui font parfois la différence.»

Intensité et combativité seront donc à l’ordre du jour pour les prochains matchs. «On a peut-être pris quelques minutes de punition à cause de ça dernièrement, mais on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. Il faudra être prudent, mais nos unités spéciales font du bon travail», conclut Fillion.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des