Le Dynamik balaie sa série face à East Angus en trois matchs

Par Vincent Cliche
Le Dynamik balaie sa série face à East Angus en trois matchs

HOCKEY. Le Dynamik Service agricole de Coaticook n’aura eu besoin que de trois matchs afin de disposer du STIM HC d’East Angus en ouverture de bal des séries éliminatoires de la Ligue régionale de hockey.

Les Coaticookois ont effectué leur balayage vendredi, samedi et dimanche derniers, alors qu’ils ont inscrit des victoires de 10-4, 8-5 et 11-6, respectivement.

L’entraîneur du Dynamik, Michel Fillion, souligne le travail de ses hockeyeurs. «C’était définitivement le résultat qu’on espérait, confirme-t-il. Ç’a été des rencontres très intenses et très physiques. Nos gardiens et nos défenseurs ont fait un travail exceptionnel. Chez nos adversaires, ils ont fait un jeu de chaise musicale avec leur gardien, ce qui ne les a pas aidés, malgré tout leur talent.»

Fillion a également levé son chapeau à l’offensive, qui a marqué à 29 reprises lors de ces trois matchs. «Ce que j’ai aimé, c’est que c’était très partagé dans la feuille de pointage. On manquait certains de nos éléments [Alex Jutras a été absent à deux reprises, William Jacques manquait à l’appel samedi et Kevin Dumont a dû s’absenter dimanche]. On a quand même trouvé une façon de se démarquer. Ça démontre à quel point on a beaucoup de profondeur.»

Notons également que le président de la Ligue est venu offrir le trophée de champion de la saison régulière au Dynamik, un honneur qui a été remis au capitaine de la formation, Christian Lavoie.

La prochaine étape

Selon les informations recueillies, le Dynamik pourrait disputer son prochain match que le 1er mars prochain, le temps que les autres séries se terminent. «Ça va nous permettre de régler nos p’tits bobos et recharger nos batteries, question d’être prêts pour la demi-finale», avance Michel Fillion.

L’entraîneur souhaite également organiser un rendez-vous sur la glace lors du deuxième week-end de pause. «Les joueurs vont juste avoir hâte de se retrouver et défendre chèrement leur peau», conclut-il.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des