La MRC de Coaticook lance sa nouvelle politique culturelle

Par Vincent Cliche
La MRC de Coaticook lance sa nouvelle politique culturelle
La mairesse de Waterville et responsable des dossiers culturels à la MRC de Coaticook, Nathalie Dupuis, le préfet de la MRC de Coaticook, Jacques Madore, et l'agente de développement culturel à la MRC de Coaticook, Sylvie Masse, ont présenté la nouvelle politique culturelle de la MRC de Coaticook. Ce document vient remplacer celui de 2005, qui avait reçu une légère mise à jour en 2012.

COATICOOK. La culture pourrait-elle être utilisée à titre de moteur économique ou encore de levier de développement pour la région? Voilà une question à laquelle la nouvelle politique culturelle de la MRC de Coaticook tente de répondre.

Ce même document a été lancé lieu lors d’une activité de réseautage tenue à l’église Saint-Martin de Martinville, mercredi dernier (6 février). Une soixantaine d’acteurs du milieu culturel ont participé au rendez-vous.

Adoptée en janvier dernier, la politique est déclinée en trois axes principaux: le développement et le renforcement de l’identité culturelle régionale, l’accès aux lieux culturels et le développement des ressources et des équipements ainsi que la consolidation des réseaux et des organismes pour soutenir la vitalité culturelle.

«Cette politique vient donner une certaine orientation sur un sujet qu’on tend parfois à négliger, explique la mairesse de Waterville et responsable des dossiers culturels à la MRC de Coaticook, Nathalie Dupuis. L’idée, c’est de dire que c’est important la culture dans notre région. C’est quelque chose qui est omniprésent ici. On souhaite l’utiliser comme un élément de développement. Elle peut consolider le sentiment d’appartenance de nos citoyens à leur milieu et améliorer leur qualité de vie.»

Un défi de taille attend également les acteurs de ce milieu s’ils veulent atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. «Il faut que la culture rejoigne l’ensemble des citoyens, même ceux en milieu rural», explique l’agente de développement culturel, Sylvie Masse.

À ce titre, les familles qui viendront s’installer dans la région seront accueillies par une employée de la MRC, qui les invitera à découvrir leur nouvel environnement, dont les endroits culturels. «Il y aura une pièce de théâtre, présentée au Pavillon des arts, spécialement pour eux», mentionne Mme Masse.

Une partie de la nouvelle politique tourne également autour de l’identité de la région. «On veut s’assurer de mettre les éléments historiques de l’avant. La Voie des pionniers [projet de silhouettes éparpillées un peu partout dans la région, qui raconte l’histoire de certains personnages marquants] est un exemple sur lequel on souhaite se baser pour nos futurs projets. On veut également continuer dans la direction de préservation de notre patrimoine bâti.»

Les projets de médiation auront aussi la cote, assure le préfet de la MRC de Coaticook, Jacques Madore. «On tiendra des études aux besoins caractéristiques de nos bibliothèques et on fera part de nos résultats à des spécialistes en aménagement. On souhaite qu’elles répondent aux besoins de nos utilisateurs. Ce sera fait à Coaticook, Compton et Waterville», note M. Madore.

La MRC de Coaticook travaillera également en collaboration avec le Conseil des arts et des lettres du Québec. L’an dernier, les Amis du patrimoine de Saint-Venant-de-Paquette ont reçu une subvention de 20 000 $ de cet organisme.

La politique culturelle peut être consultée via le site web de la MRC de Coaticook.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
David Graham Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
David Graham
Invité
David Graham

Une excellence idea. Mes ancetres anglophones Ellis et Hartwell habitaient a Coaticook et a Compton. EC Ellis et Sarah Stevens se sont maries a l’Eglise Baptiste a Barnston.