Waterville a des visées pour un centre multifonctionnel

Par Vincent Cliche
Waterville a des visées pour un centre multifonctionnel
L'église catholique de Waterville pourrait bientôt être transformée en centre multifonctionnel par la Municipalité.

INFRASTRUCTURES. Waterville aimerait bien redonner vie à l’église catholique de la petite municipalité en la transformant en centre multifonctionnel, un projet pouvant nécessiter des investissements de l’ordre de 2,5 millions de dollars. Cette possible cure de jouvence pour le bâtiment a été inscrite à l’intérieur du programme triennal d’immobilisations (PTI) de la Municipalité, lors du dépôt du plus récent budget, en décembre dernier. «Ce projet, ça fait longtemps qu’on souhaite le réaliser, souligne la mairesse de Waterville, Nathalie Dupuis, en notant que celui-ci faisait partie des objectifs du renouvellement de la politique familiale et des aînés en 2012. Pour le moment, on a entamé des démarches de recherches d’opportunités de financement, à voir comment on va attacher toutes les ficelles. C’est certain que j’aimerais que ça se concrétise, mais pas à n’importe quel prix. J’ai toujours un peu peur de l’impact que ça pourrait avoir sur le compte de taxes des contribuables.» L’église catholique, située sur la rue Compton-Est, a donc été ciblée, du moins, pour le moment, pour accueillir le projet. Bien qu’il n’y ait plus de messes célébrées à cet endroit, le lieu demeure encore sous la propriété de la Fabrique. «Nos bâtiments religieux à l’abandon, il faut leur trouver de nouvelles vocations, pour ne pas qu’ils deviennent des éléphants blancs. Un bel exemple qu’on a dans la région, c’est l’église Saint-Marc, à Coaticook, qui a été transformée en mini-golf intérieur», soutient la mairesse Dupuis. «Bien évidemment, l’isolation n’est pas optimum, alors il faudra la refaire. Même chose pour tout ce qui touche à l’électricité, qui n’est plus à jour», poursuit la première magistrate. Qui pourrait occuper les lieux? Les occupants de ce nouveau centre multifonctionnel pourraient être nombreux, aux dires de la mairesse Nathalie Dupuis. D’abord, il y aurait la Municipalité elle-même. «On sait très bien que notre salle communautaire [située au sous-sol de l’hôtel de ville] connaît certaines problématiques. Parmi celles-ci, on ne peut pas accueillir plus d’une centaine de personnes.» Celle-ci est aussi difficilement accessible pour une clientèle à mobilité réduite. Ensuite, on pourrait aussi penser à la bibliothèque municipale, en manque d’espace. Même chose pour la Société d’histoire de Waterville, qui demande depuis quelque temps des locaux afin de faire des recherches et entreposer certains artéfacts, peut-être aussi pour tenir des expositions. Le nouveau lieu pourrait-il concurrencer le Centre communautaire de Waterville? Absolument pas, car celui-ci déménagerait également ses activités dans le centre multifonctionnel de la ville. «Eux aussi ont des problèmes d’espace. Comme ils sont situés dans une ancienne école, la plupart des locaux sont petits, accueillant par le passé une vingtaine d’élèves. Quand ils souhaitent tenir un événement à plus grand déploiement, ils sont obligés de louer un endroit à l’extérieur.» Et qu’adviendrait-il de l’actuel Centre communautaire? «On a des visées pour un CPE [Centre de la petite enfance] à Waterville, alors ce pourrait être le local idéal pour accueillir un tel service», avance la mairesse, qui avoue avoir pensé à pratiquement tous les détails du projet. «Je vois le potentiel de ce nouveau centre. J’entends aussi les organismes et leurs besoins. On va regarder pour voir si on peut y répondre avec ce projet», conclut Mme Dupuis.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des