La hausse du salaire des élus de Coaticook expliquée

Par Vincent Cliche
La hausse du salaire des élus de Coaticook expliquée
Le conseiller municipal coaticookois et responsable des dossiers relatifs aux finances, Gaétan Labelle, explique pourquoi le conseil a adopté une hausse de salaire pour les élus.

FINANCES. Au premier coup d’œil, l’augmentation salariale des élus coaticookois, adoptée lors de l’assemblée du conseil de décembre, peut sembler salée. «Si on ne prend pas en compte la hausse de 2 %, au net, notre salaire demeure le même. C’est le gouvernement fédéral qui en profitera», explique le conseiller municipal coaticookois et responsable des dossiers relatifs aux finances, Gaétan Labelle. D’abord, les chiffres: le maire Simon Madore touchera une rémunération de 42 579 $ et aura un compte de dépenses de 21 289 $, pour un salaire total de 63 868 $ en 2019. L’année précédente, ces chiffres étaient de 35 795 $ et 17 856 $, respectivement, pour un gain total de 53 651 $. Ses collègues conseillers, eux, mettront la main sur une rémunération de 14 196 $ et un compte de dépenses de 7098 $, pour un salaire total de 21 294 $, alors que cette somme se chiffrait à 17 901 $ précédemment. «L’augmentation qu’on s’est votée, ça n’a pas été fait de gaieté de cœur», soutient Gaétan Labelle. «Ce qu’il faut d’abord comprendre, c’est que le gouvernement fédéral a décidé d’introduire une imposition de nos dépenses, poursuit l’élu. Le tiers de notre revenu, c’est notre compte de dépenses, que ce soit des déplacements ou encore des repas, lorsqu’on fait un travail de représentation. Jusqu’à maintenant, cette portion n’était pas imposable. À partir de 2019, elle le sera.» «Ce qui est malheureux dans cette histoire, c’est qu’on ne peut pas déduire nos dépenses de représentation avec des factures à la fin de l’année, comme des gens qui sont dans une entreprise personnelle ou privée. Au niveau municipal, on ne pourra pas le faire», signale M. Labelle. Le salaire a donc été revu à la hausse. «Si on ne prend pas compte d’une hausse de notre salaire de 2 %, ce qui est raisonnable, personne ne s’en mettra dans les poches. Le revenu supplémentaire ira directement au gouvernement en taxes et impôts perçus. C’est lui qui en profitera.» Le traitement salarial des élus a également été adopté afin d’offrir des conditions intéressantes pour susciter de l’intérêt vis-à-vis les personnes qui songeraient à se présenter à des élections futures. Notons également que le salaire du maire et des conseillers augmentera de 2 % en 2020 et 2021.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des