Maison-tipi à Waterville: «Il devra repartir à zéro et nous présenter son projet»

Par Vincent Cliche
Maison-tipi à Waterville: «Il devra repartir à zéro et nous présenter son projet»
La mairesse de Waterville, Nathalie Dupuis.

EXPLICATION. La mairesse de Waterville, Nathalie Dupuis, est stricte dans le dossier du propriétaire de la mini-maison en forme de tipi forcé de plier bagage dans quelques jours. «S’il veut revenir s’installer ici, il devra repartir à zéro et nous présenter son projet pour qu’on l’évalue.» Dans sa forme actuelle, l’habitation contrevenait à quatre règlements municipaux. Pour ces raisons, la Municipalité a demandé à ce que la construction soit démantelée. «Là où on en est rendu est le fruit d’un long processus, explique Mme Dupuis. Ça provient d’une plainte d’un citoyen qui s’est interrogé sur cette résidence et a voulu, lui aussi, en avoir une. On lui a dit non, alors il a demandé à savoir pourquoi [M. Beaudette] pouvait en avoir une. C’était dans son droit.» À l’origine, la mairesse de Waterville ne se souvient pas d’avoir vu le projet de mini-maison en forme de tipi. «Principalement, ce qu’on lui reproche, c’est d’avoir une deuxième résidence sur un terrain zoné vert où il n’est possible d’en avoir qu’une», précise-t-elle. Une fois qu’il aura démantelé sa résidence, il pourra présenter son projet à la Municipalité une fois de plus, dans les règles de l’art, espère la première magistrate. Car le projet est fort intéressant à ses dires. «Franchement, je le trouve génial, poursuit-elle. Il est difficile d’être contre ce genre d’initiative.» «Cependant, elle n’était pas à sa place à cet endroit. On aimerait bien développer un secteur de ce type d’habitation, principalement dans notre noyau urbain.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des