La Prairie et Sherbrooke volent la vedette

Par Patrick Trudeau
La Prairie et Sherbrooke volent la vedette
Les joueurs ont disputé des matchs dans différentes catégories.

SOCCER. Les équipes de La Prairie et Sherbrooke ont récolté 60% des bannières de championnat lors du 29e Tournoi de soccer provincial des Frontières, qui avait lieu le week-end dernier à Coaticook et Compton.

Sur les 10 titres à l’enjeu dans les catégories U9 à U12, elles en ont remporté trois chacune, les autres étant décernés à des équipes de l’Outaouais, de Stoke, d’Asbestos-Danville et de Saint-Léonard d’Aston.

Les deux formations U10 féminin de Coaticook-Compton sont passées bien près de la grande finale alors qu’elles ont toutes deux baissé pavillon dans leur demi-finale respective.

Principal événement parrainé par le Club de soccer l’Éclipse de Coaticook-Compton, ce tournoi annuel réunissait pas moins de 79 équipes d’un peu partout au Québec.

Avec 177 matches à l’horaire sur neuf terrains, le comité organisateur a dû faire quelques jongleries le samedi lorsque des orages se sont abattus sur la région. «On a été dans l’obligation d’annuler une douzaine de rencontres en raison des éclairs et du tonnerre. Comme le veut le règlement, dans un cas comme celui-là, on inscrit un match nul à la fiche de chaque équipe qui voit sa joute être annulée», explique le président du Tournoi, Richard Hébert.

«Le dimanche, même s’il y avait un peu de pluie, tout s’est déroulé normalement», a ajouté celui qui est aussi président du Club de soccer l’Éclipse.

M. Hébert s’est réjoui de la participation de la présidente d’honneur, Josée Bélanger, qui a été très disponible pour les jeunes et leurs parents, autant le samedi que le dimanche. «Elle n’a rien perdu de sa popularité et elle a été très généreuse en signant des autographes, en remettant des médailles et en faisant des exercices techniques avec les joueurs. Certains entraîneurs m’ont même confirmé qu’ils avaient inscrit leur équipe à notre tournoi en raison de la présence de Josée», a fait valoir Richard Hébert.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des