Football cadet: l’argent au cou, l’or gravé au cœur

Par Vincent Cliche
Football cadet: l’argent au cou, l’or gravé au cœur
Devant

BILAN. Fonceurs. Dynamiques. Déterminés. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire les footballeurs cadets du Summum de l’école secondaire La Frontalière. Les jeunes sportifs ont connu une saison de rêve, en plus de participer à la finale des séries éliminatoires.

Quelques jours après avoir disputé une finale enlevante face aux Harfangs du Triolet le 7 novembre dernier (match qu’ils ont malheureusement perdu 69-21), les capitaines des différentes escouades ont reflété sur la saison qui venait de se terminer. «Au fur et à mesure qu’on avançait dans le calendrier, je pense que nous devenions une meilleure équipe. Il y avait une belle chimie entre nous», mentionne Guillaume Roberge.

«On s’est définitivement amélioré», rajoute pour sa part Victor Hamel.

Tellement que les footballeurs de La Frontalière ont réussi à vaincre les Rebels de l’école secondaire La Montée/Le Ber, un exploit jamais réalisé depuis la naissance de la formation il y a de cela quelques années. «Ça démontre le fait qu’on a travaillé fort toute l’année et qu’on a tout donné aux entraînements. On a aussi gardé la tête haute, même si on tirait de l’arrière des fois», signale Charles-Antoine Charron.

Il y en a qui sont fiers de certains jeux. «J’ai réussi ma première interception cette année», dit avec surprise Victor Hamel. «Grâce à mon receveur, Alexandre Fontaine, je suis bien fier d’avoir capté deux passes de touchés», dit David Boutin.

Toutefois, c’est peut-être leur performance en finale contre les Harfangs dont ils se souviendront le plus longtemps. En saison régulière, leurs adversaires n’ont cédé que 36 points à leurs rivaux. Lors de la finale, le Summum en a inscrit 21. «Vous avez une médaille d’argent autour du cou. Chaque fois que vous l’observerez, souvenez-vous que vous serez les seuls à savoir qu’elle est de cette couleur en apparence. Car, dans le fond de chacun de vous-mêmes, c’est la médaille d’or que vous avez méritée», a soulevé l’entraîneur Yannick Roberge.

Les jeunes sportifs continueront l’entraînement au gymnase au cours des prochains mois. Au printemps, ils participeront à quelques matchs hors-concours. Il faudra attendre à l’automne prochain pour reprendre le calendrier régulier. Plusieurs des athlètes feront ainsi le saut du cadet au juvénile. Il s’agit d’une première «longue» période de repos en neuf ans, puisque par le passé, le printemps était aussi synonyme de football.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des