La «Mayz» dévoile sa murale

Par Vincent Cliche
La «Mayz» dévoile sa murale
L'artistes de l'organisme MURIRS

ART URBAIN. La Maison des Jeunes de Coaticook embellit à sa façon le parc Laurence. En effet, la «Mayz» a dévoilé sa nouvelle murale, que les gens peuvent dorénavant observer derrière le stade Julien-Morin.

Le comité organisateur de l’organisme a longtemps cherché un projet représentant la jeunesse, tout en soulignant le 150e de Coaticook. On a finalement arrêté son choix sur une murale, laquelle fait un clin d’œil à la place des jeunes dans la communauté à travers le temps. «Ce sont les jeunes qui ont ressorti tous les éléments qui les caractérisent, mais aussi les traits visuels propres à notre région. Je pense que notre murale met de l’avant la relève, qui occupe une place importante et active au sein de notre communauté», souligne l’animatrice et responsable du projet, Claudy Bellefeuille.

En compagnie de l’artiste de l’organisme MURIRS, Martine Ménard, les jeunes ont participé à toutes les étapes de production jusqu’au grand dévoilement du 14 novembre dernier. «Chacun a pu y mettre du sien, même si on n’était pas tous très bons, à la base, en arts plastiques, raconte Chelsy Dupuis. On a eu la chance de travailler avec des professionnels du milieu, qui nous ont aidés à bâtir le projet. On a tous travaillé très fort et ça nous a permis de développer un nouveau cercle d’amis.»

La murale a obtenu l’appui financier de la Ville de Coaticook, du ministère de la Culture et des Communications ainsi que de la MRC de Coaticook. Son préfet, Jacques Madore, a d’ailleurs salué le travail des jeunes artistes. «Cette murale est très belle et représente les jeunes de chez nous. C’est très enrichissant de voir le travail qu’ils peuvent réaliser. On voit ici la portée positive d’un organisme comme celui de la Maison des jeunes.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des