D’autres suspects pourraient suivre Pierre Raymond en prison

Par Dany Jacques
D’autres suspects pourraient suivre Pierre Raymond en prison

De l'argent et de la drogue ont été trouvés dans une résidence de la rue Sainte-Anne à Coaticook

COCAÏNE. D’autres suspects risquent de rejoindre le Magogois Pierre Raymond en prison au terme de l’Opération Momie, qui a permis à l’Escouade régionale mixte de l’Estrie de démanteler un réseau de trafic de stupéfiants ayant des ramifications à Magog, Sherbrooke et Coaticook, en juin dernier.

Raymond, un récidiviste de 49 ans, a rapidement réglé ses comptes avec la justice quelques jours après son arrestation. Il a été condamné à sept ans de prison après avoir reconnu sa culpabilité aux accusations de trafic de cocaïne et de méthamphétamine. Selon la preuve amassée par les enquêteurs, Raymond revendait à Magog les stupéfiants obtenus auprès de Michel Massé, un suspect de Coaticook dans cette affaire également connu des policiers. Bruno Delafontaine, un autre récidiviste de Coaticookois âgé de 42 ans, a également été arrêté par les policiers en marge de cette affaire.

Une dizaine de personnes ont déjà été interceptées par les enquêteurs au cours de cette opération. Une dizaine de suspects au total comparaîtront au Palais de justice de Sherbrooke, le 23 septembre prochain, pour répondre à des accusations de trafic et de possession de stupéfiants, notamment.

Les frappes ventilées sur quatre jours ont notamment permis de saisir plus de 8000 $, une cinquantaine de grammes de coke, plus de 350 grammes de cannabis, des comprimés de méthamphétamines, des items pour faire le trafic et des armes dans une résidence de la rue Sainte-Anne à Coaticook. De la drogue a été trouvée dans un logement de la rue Martin à Coaticook. Des stupéfiants ont également été découverts dans une résidence du chemin Courtemanche à Orford et dans une autre maison de la rue Didace à Magog.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des