Yannick Massicotte, d’athlète à missionnaire

Par superadmin
Yannick Massicotte, d’athlète à missionnaire
Yannick Massicotte

Yannick Massicotte, de Saint-Jean-sur-Richelieu, a participé trois fois au Jeux du Québec en athlétisme. À 18 ans, incapable de se détacher de la famille des Jeux, il s’est engagé comme missionnaire bénévole auprès de la délégation de la Rive-Sud. Pour fouetter ses troupes avant le début de la 49e Finale, le sportif-musicien a enregistré sa version de Rive-Sud, du groupe Beau Dommage.

«J’ai étudié en musique au cégep et je cherchais une chanson à adapter pour les Jeux. Je ne connaissais pas la chanson de Beau Dommage, mais quand je l’ai entendue, j’ai su que je pourrai faire quelque chose de bien!»

La vidéo de la prestation de Yannick se retrouve sur la page Facebook des Jeux du Québec.

5 finales comme missionnaire

Cette année, Yannick aura la lourde tâche d’accompagner les nombreux concurrents de la Rive-Sud en athlétisme, lors du premier bloc de compétition, et ceux du triathlon, en deuxième moitié de parcours. Mais sa connaissance du sport –il a concouru en saut en hauteur, au sprint et en pentathlon- devrait l’aider à suivre le rythme effréné des épreuves d’athlétisme.

«Le rôle du missionnaire est de faire le pont entre les athlètes et le comité organisateur, aux plans du transport, des résultats, des activités sociales, bref, de toute la logistique, explique Yannick Massicotte. Cette année, nous allons utiliser un Wall of Fame et chaque athlète pourra y noter ses résultats. Les autres pourront alors aller le féliciter, par exemple. Et j’ai hâte d’en apprendre davantage sur le triathlon.»

Un jeune expérimenté

Bien qu’il soit dans la jeune vingtaine, le missionnaire fera partie des anciens de la délégation.

«Avec 5 Jeux, je suis dans les plus expérimentés. Je me suis fait plein d’amis dans les autres délégations, disons que ce n’est pas un problème pour moi de faire du couch surfing partout au Québec! Il y a aussi de nombreuses activités organisées pour les missionnaires, qui permettent de créer des liens.»

Lors de l’entrevue avec  Le Courrier du Sud, à la fin juillet, Yannick Massicotte s’apprêtait à aller s’installer à son quartier général, dans le Village des athlètes, à Saint-Lambert.

«Les missionnaires dorment avec les athlètes. Même si les Jeux ont lieu chez nous, personne ne retourne dormir à la maison. On veut donner l’impression que nous sommes en tournoi loin loin loin!»

Pour voir la vidéo de Rive-Sud: www.facebook.com/jeuxduquebec2014/posts/719998931400982

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des