Collège Rivier: 144 ans de bénévolat et mécénat

Par superadmin

Les Sœurs de la Présentation de Marie ont animé le paysage culturel de Coaticook et des environs depuis 1870: pensionnats, écoles primaires, écoles secondaires, école normale, et encore.

Il y aurait mille témoins pour attester que les frais de scolarité, dans le domaine privé, n’auraient pu couvrir les dépenses si le Sœurs avaient été payées pour leur travail, enseignement ou autre.

Dans le public, elles avaient un statut privilégié (lire peu payées) depuis cent ans lorsque des accusations de concurrence déloyale ont forcé la «mise à niveau». C’était aussi l’époque où leurs rangs ont commencé à s’éclaircir.

Faute d’effectifs, les Sœurs ont dû fermer peu à peu leurs établissements.

En 2014, elles sont moins de 200 au Québec, la grande majorité au-delà de l’âge de la retraite, et bon nombre à l’infirmerie.

Le mécénat a fait suite au bénévolat : le secret de la survie du Collège Rivier, c’est que les Sœurs ont, depuis des années, épongé les déficits d’opération. Quand l’éponge a absorbé des millions, des décisions s’imposent. Fussent-elles déchirantes. Peut-on même parler de choix ?

Le milieu se mobilise, dit-on. Tant mieux ! Que l’équité soit avec lui.

Marthe Gaudette,

Magog

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des