Les Coaticookois parmi les grands gaspilleurs d’eau potable au Québec

Par superadmin
Les Coaticookois parmi les grands gaspilleurs d’eau potable au Québec

Une prise de conscience s’impose pour les Coaticookois qui figurent parmi les tristes champions de la consommation d’eau potable au Québec avec une moyenne de 863 litres par personne par jour.

Cette statistique qui en a fait sursauter plus d’un, dont le premier le maire de la municipalité, Bertrand Lamoureux, provient du plus récent bilan de l’usage de l’eau potable réalisé en 2011. À titre comparatif, la moyenne provinciale se situe à 393 litres par personne, ce qui est plus de deux fois moins que la consommation des 6200 résidants de Coaticook branchés sur le système d’aqueduc. Ce qui exclut donc de cette donnée ceux habitant en milieu rural.

«La première chose que j’ai dit en voyant les résultats est que ça se pouvait pas, que c’était impensable, affirme M. Lamoureux. J’étais certain qu’il y avait une erreur, mais après vérification, j’ai eu la confirmation que c’était bel et bien les bons chiffres. J’étais renversé.»

À première vue, il est difficile d’expliquer précisément les origines de ce grand gaspillage d’eau potable. C’est pourquoi la Municipalité entreprendra au cours des prochaines semaines l’inspection de certaines portions de son réseau d’aqueduc afin de vérifier la présence de possibles fuites. Cependant, le premier magistrat est le premier à admettre que les mauvaises habitudes des citoyens sont sans aucun doute la première cause de cette surconsommation.

«Je m’inclus là-dedans, tient à préciser le maire. Je fais partie d’une génération de gens qui n’ont jamais vraiment fait attention à l’eau. On se disait tout le temps que ça ne coûtait rien, donc c’était normal de l’utiliser en abondance. Maintenant, on prend de plus en plus conscience de la richesse de notre eau et de l’importance de l’économiser.»

Un changement d’habitudes qui se traduit par plusieurs petits gestes au quotidien. Par exemple, privilégier une courte douche au lieu de prendre un bain, ne pas laisser couler le robinet inutilement notamment lorsqu’on se brosse les dents, utiliser intelligemment la chasse d’eau, arroser son jardin avec de l’eau de pluie récupérée et opter pour un balai pour nettoyer son entrée de cour au lieu d’un arrosoir. D’ailleurs, la Ville fera parvenir un dépliant d’information à ce sujet dans toutes les boîtes aux lettres de son territoire.

Une fois fait, les usagers du réseau d’aqueduc n’auront plus de raison de continuer à gaspiller l’or bleu comme c’est le cas présentement. «Avec notre nouveau Programme d’économie d’eau potable adopté le 10 juin dernier, notre objectif est de réduire de 20 % la quantité d’eau moyenne par personne d’ici 2017. Si on n’y arrive pas, il va falloir prendre les grands moyens avec des mesures sévères, comme peut-être les compteurs d’eau. Mais pour l’instant, j’aime mieux ne pas y penser et croire que les gens vont comprendre le message et agir en conséquences», conclut M. Lamoureux.

Notons que depuis 20 ans, une dizaine d’entreprises et d’industries de Coaticook possèdent des compteurs d’eau et doivent payer pour leur consommation.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des