La future ligne d’Hydro Québec traversera six municipalités

Par Dany Jacques
La future ligne d’Hydro Québec traversera six municipalités
La future ligne électrique d’Hydro Québec traversera six municipalités de la MRC de Coaticook à l’intérieur du corridor identifié sur cette carte.

C’est maintenant officiel; la future ligne de transport à 300 kV d’Hydro Québec traversera six municipalités de la MRC de Coaticook, puis la frontière quelque part entre Saint-Venant-de-Paquette et East Hereford.

Hydro-Québec a rencontré les élus concernés, le 17 novembre dernier, pour transmettre de nouvelles informations, mais n’a présenté aucun tracé précis.

Une zone d’étude a cependant été établie dans un corridor d’environ 75 km partant du poste des Cantons, près de Windsor, et traversant les municipalités de Martinville, Sainte-Edwidge-de-Clifton, Saint-Malo, Saint-Herménégilde, Saint-Venant-de-Paquette et East Hereford. Ce corridor est bien identifié sur la carte accompagnant cet article.

Le corridor en question couvre une largeur variant entre 5 et 7 km puis s’élargit sur une distance d’environ 15 km en s’approchant de la frontière avec le New Hampshire.

Le tracé n’est pas encore fixé, mais la conseillère et relationniste avec le milieu d’Hydro Québec, Ginette Cantin, annonce toutefois qu’une analyse cible potentiellement l’emprise actuelle de la ligne à 245 kV, qui traverse également la MRC de Coaticook en direction du Vermont.

La société d’État effectue actuellement un travail d’inventaire afin de contourner les érablières de grande valeur, les habitats fauniques et des sommets comme le mont Hereford, par exemple. Le parc écoforestier de Johnville sera notamment évité et la vocation récréotouristique de la région figure parmi les défis ciblés par Hydro Québec. L’objectif consiste à trouver un tracé de ligne de moindre impact possible, tant sur le plan social que sur les plans environnemental et technique.

Mme Cantin assure qu’Hydro Québec présentera quelques tracés à l’hiver ou printemps 2011. Des consultations publiques sont d’ailleurs prévues durant cette période.

Suivront le dévoilement du tracé retenu à l’été 2011, la construction de 2013 à 2015 puis une mise en service en 2015.

Le projet comprend la construction d’une interconnexion d’une capacité de 1200 MW d’une longueur d’environ 75 km. Cette ligne d’exportation et d’importation d’électricité se prolongera aux États-Unis et permettra de raccorder le poste des Cantons, près de Windsor, à celui de Franklin, situé au sud du New Hampshire.

 

 

 

Photo

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des