Stéphane Devost quitte le Coaticook Auto-Moto Show

Par Christian Caron
Stéphane Devost quitte le Coaticook Auto-Moto Show
Stéphane Devost quitte le Coaticook Auto-Moto Show pour des raisons professionnelles. (Photo archives Le Progrès)

Stéphane Devost, l’initiateur du Coaticook Auto-Moto Show, a laissé savoir, mercredi soir dernier (7 janvier), qu’il quittait le comité organisateur. Celui-ci a invoqué des raisons professionnelles pour justifier son retrait.

C’est de façon sereine que le grand manitou de cet événement, hautement apprécié en 2008, a décidé de tirer sa révérence. «Je n’ai vraiment plus le temps de m’occuper de ça. Mes deux commerces (Devost Débosselage et Devost vitres d’autos) m’accaparent énormément de temps. Je ne serais pas honnête d’accepter de me lancer là-dedans tête première en sachant à l’avance que je vais tout faire à moitié», explique celui à qui l’on a rendu hommage, en octobre dernier, lors du Gala Excel, en lui octroyant le titre de personnalité de l’année par la Chambre de commerce de Coaticook. «Les gens qui me connaissent, dit-il, savent que je suis très occupé ces temps-ci. Je n’ai même plus le temps de jouer au hockey avec mes copains le vendredi (16 h 30).»

Raynald Drolet a accepté de prendre l’intérim jusqu’à la tenue prochaine d’une assemblée générale. Une assemblée au cours de laquelle il sera possible de faire un retour sur l’édition 2008 et de compléter le conseil d’administration.

Actuellement, outre Raynald Drolet, le comité mise sur Gilles Bérubé, Luc St-Pierre, Éric Ferland, Alain Patry, Éric Véronneau, Nancy Breault et Daniel Thibault.

Mélissa Tardif et Julie Favreau ne seront vraisemblablement pas là pour l’édition 2009.

Quant à René Jubinville et Jacinthe Desbiens, ils seraient en réflexion.

Le Coaticook Auto-Moto Show est actuellement sous l’aile de Rues Principales, mais il appert que le comité organisateur s’apprêterait à entreprendre des démarches afin de se procurer une charte, laquelle permettrait une plus grande autonomie.

Les dirigeants en place regrettent le départ de l’homme-orchestre (Stéphane Devost), mais comprennent la situation et ont bon espoir d’assurer la relève, l’événement ayant une excellente renommée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires