Robert Taylor s’amène avec une vaste expérience du monde municipal

Par Christian Caron
Robert Taylor s’amène avec une vaste expérience du monde municipal
Robert Taylor s’amène au poste de directeur général de la Ville de Coaticook avec un bagage d’expériences non négligeables.

Le nouveau directeur général de la Ville de Coaticook, Robert Taylor, est en place depuis bientôt deux semaines à l’Hôtel de ville. Et le nouveau venu s’amène avec une vaste expérience du monde municipal.

Robert Taylor a d’ailleurs eu l’opportunité de se tremper dans l’ambiance, lundi soir dernier, avec une première assemblée du conseil de ville.

Robert Taylor saute dans les souliers de Vincent Tanguay, qui s’oriente vers une carrière dans les Forces armées de l’air.

C’est à l’Université de Sherbrooke que Robert Taylor a effectué ses études universitaires. Au terme de ses études, il accepte un poste à titre de technicien pour la Ville de Sherbrooke.

Deux ans plus tard, il se retrouve au sein de la firme Teknika à titre de génie municipal. Il consacrera huit ans de sa carrière à cette compagnie. Tout en travaillant pour Teknika, il obtient un Bacc en administration et une maîtrise en marketing industriel.

Des études qui l’ont incité à s’expatrier à Chibougameau pour un poste de commissaire industriel à la Ville, un poste qu’il occupera durant huit ans et qui l’oblige à travailler étroitement avec les autres employés municipaux.

Avec la mise en place des CLD au cœur des années 1990, monsieur Taylor se pointe à Thetford Mines, en 1998, comme directeur général du CLD.

En 2002, il se retrouve pour une première fois dans un monde totalement différent du monde municipal alors qu’il est en charge d’une société à capital de risque. C’est à Jonquière, qu’il s’est initié au milieu des affaires. «Mais je m’ennuyais de l’Estrie et je désirais me retremper dans le monde municipal. Quand j’ai appris que le poste de directeur général était disponible à la Ville de Coaticook, je n’ai pas hésité à postuler», explique celui qui s’amène à Coaticook avec une expérience de 30 ans. «L’Estrie, c’est ma région d’adoption, j’ai toujours voulu revenir, dit-il. Idéalement, j’aimerais travailler encore durant une période de dix ans. Je suis bien content de me retrouver ici à Coaticook.»

Robert Taylor arrive ici avec une bonne dose de confiance. Non seulement, mise-t-il sur une solide expérience, mais il a obtenu une maîtrise en Gestion municipale il y a quelques années. «J’adore le monde municipal, c’est un milieu intéressant et très diversifié, on doit toucher à bien des domaines (hygiène du milieu, environnement, administration, travaux publics, etc.).»

Ce dernier a évidemment pris le temps de visiter la ville tout en s’attardant sur les infrastructures municipales. Il s’empresse de confier qu’il connaissait déjà bien Coaticook avant d’arriver en poste. «Dans les années 1980, alors que je travaillais pour Teknika, c’est moi qui fut chargé de superviser les travaux d’assainissement des eaux ici à Coaticook, mentionne le principal intéressé. Je dois vous avouer que la ville s’est embellie depuis ce temps, malgré ce qu’en pensent certains consultants.» Il fait allusion à la firme Saine Marketing qui laissait entendre, il y a quelques semaines, que le centre-ville a besoin d’une cure de rajeunissement. «Oui, il y a certes des améliorations qui peuvent être apportées, mais en général je trouve que c’est une ville bien propre avec de beaux quartiers résidentiels. Je pense que je vais me plaire à Coaticook, c’est une ville bien organisée.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires