Les lutteurs veulent l’appui de la Ville de Coaticook

Par Christian Caron

Des lutteurs dans la salle du conseil de ville! On ne voit pas ça souvent! Ils étaient six à l’Hôtel de ville de Coaticook, lundi soir dernier. On parle ici des représentants de la ELA (Événement de lutte amateur) de Coaticook dont la quatrième édition aura lieu le samedi 3 mai prochain à l’aréna de Coaticook.

Les organisateurs de cet événement, qui a attiré plus de 1 500 spectateurs l’année dernière, souhaiteraient obtenir un appui financier de la Ville à l’approche de cette quatrième édition.

C’est dans cet esprit qu’ils se sont pointés à la dernière séance du conseil municipal de Coaticook. Yanick Lévesque et Scott Paxton ont pris la parole afin de préciser que la ELA se une organisation désirant amasser de l’argent pour des enfants nécessitant des traitements de santé. Depuis trois ans, ils ont remis des sommes d’argent importantes à des jeunes de chez-nous. «Au fil des ans, l’événement a pris une plus grande envergure, mais les dépenses sont également plus importantes», a tenu à dire Yanick Lévesque lors de la période consacrée aux délégations, lundi soir dernier.

Il faut dire que la ELA fait les choses en grand. Rien n’est laissé au hasard afin de recréer une véritable ambiance de gala de lutte, tel que l’on peut voir à la télévision.

Yanick Lévesque a d’ailleurs cru pertinent de ventiler quelques unes des dépenses : 500 $ pour l’aréna, 2 500 $ pour le jeu de son et lumière, 1 200$ pour le montage, 1 000 $ pour les costumes, 1 500 $ pour l’arène, 700 $ pour les chaises, 1 500 $ pour la publicité (t-shirt, journaux, billets, affiches, etc.). Bref, on parle de dépenses approximatives de 10 000 $. «Nous, ce que nous aimerions avoir de la Ville, c’est d’avoir accès à l’aréna gratuitement tout en recevant une aide financière de 1 000 $», a demandé Yanick Lévesque.

Quant à Scott Paxton, il a pris quelques minutes pour confirmer que le gala 2008 servira à amasser des fonds pour la jeune Vanessa Roy, 16 ans, qui est affectée par une tumeur au cerveau. «Ce gala est organisé de A à Z par des gens qui travaillent honnêtement, des étudiants, des pères de famille. C’est un événement rassembleur et c’est sûrement un des événements les plus importants à Coaticook en terme d’assistance», a fait savoir Paxton en prenant le micro.

Leur présentation s’est faite de façon sérieuse, mais dans la bonne humeur et sur un ton de camaraderie. Les élus ont d’ailleurs accueilli les lutteurs avec beaucoup de classe, sachant que ces organisateurs représentent la relève sur le plan communautaire.

Le maire Bertrand Lamoureux a eu de bonnes paroles pour ces «anges du ring». «Votre initiative est très louable, d’autant plus qu’il y a beaucoup d’amateurs de lutte ici en région. Notre ex-conseiller municipal, Fergy Viens, était un grand adepte de ces galas. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’à chaque fois que nous donnons de l’argent, nous sommes dans l’obligation de la prendre dans les poches des contribuables», a confié le maire de Coaticook. «Nous ne pouvons pas tout vous promettre, mais nous allons considérer votre demande. Surtout que nous savons que vous risquez beaucoup à chaque fois que vous sautez dans le ring», a ajouté Lamoureux en faisant allusion au fait que ces lutteurs amateurs sont fréquemment affectés par des blessures au lendemain d’un gala.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires