Les flammes s’attaquent à la Porcherie D’Amour de Compton

Par Christian Caron

Raymond D’amour de Compton doit se demander ce qu’il a fait au bon Dieu pour mériter un tel sort. Pour une troisième fois en cinq ans, sa porcherie a été la proie des flammes, dans la nuit de vendredi à samedi. Plus de 1600 porcs ont péri dans cet incendie d’origine accidentelle dont les dommages sont sommairement évalués à 1,2 M $.

Selon des détails rapportés dans le quotidien La Tribune, il était près de minuit (vendredi) lorsqu’un voisin a aperçu une vive lueur rougeâtre à l’intérieur de l’un des bâtiments des D’amour.

Trois bâtiments ont été rasés au sol au terme de ce dévastateur incendie.

Avec dépit, le propriétaire a laissé savoir qu’il lui a été impossible de faire sortir ses porcs des bâtiments. Les 1550 porcs d’engrais et les 60 truies sont morts asphyxiés.

Lorsque les pompiers de Compton sont arrivés sur les lieux, le premier des trois bâtiments était embrasé à 60 %. Les vents ont par la suite compliqué le travail des sapeurs et les flammes se sont attaqués aux deux autres bâtiments.

Outre les pompiers de Compton, ceux de Waterville et Coaticook ont également répondu à l’appel afin de limiter les dégâts. Mais en vain.

Raymond D’amour avait également vécu pareil désastre en 2002 et 2004. La première fois, une des deux maternités avait été largement endommagée (300 truies et 350 porcelets). Puis deux ans plus tard, c’est la pouponnière (750 porcelets) qui était rasée par l’élément destructeur. Les dommages n’étaient toutefois pas aussi élevés lors des deux incendies précédents. Le nombre de bêtes est également plus important cette fois-ci.

Raymond D’amour n’avait pas vraiment hésité à reconstruire après le deuxième incendie, mais il devra cette fois s’asseoir avec son fils de 21 ans afin de prendre une décision réfléchie.

Il faudra attendre l’enquête pour identifier l’origine de cet incendie. À première vue, il semble qu’une défectuosité du système électrique pourrait en être la cause.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires