La Frontalière se démarque en golf

Par Christian Caron
La Frontalière se démarque en golf
Le responsable de l’activité golf à La Frontalière

Depuis quelques années, l’école La Frontalière de Coaticook a consacré bien des efforts à la mise en place d’activités sportives, de façon à plaire à tous. Si certaines disciplines sont déjà bien enracinées à cette école, d’autres ne font qu’émerger. C’est le cas du golf.

Depuis quelques années, les éducateurs physiques de La Frontalière (Louis Dupéré et Benoit Scalon) profitent de la saison printanière afin de permettre à des étudiants de se faire valoir dans la discipline du golf. Chaque année, une dizaines d’adeptes de tous les niveaux du secondaire participent à ces compétitions amicales et font honneur à leur école.

Ce fut le cas récemment alors que six étudiants de l’école sont revenus de la finale à Milby avec des médailles.

Jean-Philippe Burns s’est avéré le chef de file de la délégation coaticookoise avec une médaille d’or dans la catégorie «cadet» grâce à un pointage de 86.

Olivier Massariol a également bien fait avec un pointage de 90 dans la catégorie «benjamin», ce qui lui a permis de s’assurer la médaille d’argent.

Son coéquipier Guillaume Lafrenière a mérité le bronze de cette catégorie avec une carte de 92.

Chez les cadets, Anthony Roy est revenu avec une médaille de bronze au cou suite à sa ronde de 95.

Jonas Roy et David Roy ont respectivement mérité l’argent et le bronze dans la catégorie juvénile.

Outre La Frontalière, les écoles d’Asbestos, East Angus, Mont Ste-Anne, Salésien et Montcalm étaient également représentées lors de cette finale scolaire.

Pour espérer participer à cette finale de Milby, les étudiants ont participé à trois épreuves (9 trous) précédentes et les huit meilleurs de chacune des catégories étaient retenus. «L’école performe assez bien en golf et nous aimerions bonifier le programme, affirme Benoit Scalon, le responsable de l’activité golf à La Frontalière. Dans un monde idéal, le programme pourrait être appelé à prendre de l’expansion.»

Pour Benoit Scalon, la pratique du golf permet à des jeunes de pratiquer une autre discipline et de représenter l’école à l’extérieur. «C’est sûr, poursuit Scalon, que ceux qui performent en golf sont souvent ceux qui pratiquent d’autres sports comme le hockey, le soccer ou le badminton.»

Aussi, ces tournois donnent la chance aux jeunes de découvrir d’autres terrains de la région. Ainsi, les jeunes ont eu l’opportunité de redécouvrir le Club de golf de Milby. «Les conditions étaient excellentes, Milby a retrouvé toute sa notoriété qu’elle avait par le passé», indique Scalon qui entend bien sûr répéter l’expérience l’an prochain. «Idéalement, mentionne le principal intéressé, j’aimerais recruter 21 jeunes afin d’occuper notre mini-bus au maximum. Nous allons regarder s’il est possible d’offrir plus de pratiques, même si l’on sait que les jeunes jouent par leurs propres moyens ici à Coaticook (Club de golf de Coaticook).»

Benoit Scalon tente du mieux qu’il peut de faire en sorte que le golf occupe une place grandissante à La Frontalière. C’est dans cet esprit qu’il a vu à ce que des joueurs de golf de l’école soient récompensés lors du récent gala meritas. Guillaume Lafrenière (2e cycle) et David Roy (1er cycle) sont les deux jeunes ayant été honorés il y a deux semaines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires