Il faudra un autre directeur au Musée Beaulne

Par Christian Caron
Il faudra un autre directeur au Musée Beaulne
Michel Harnois n’aura fait que passer…

Tout s’est fait discrètement, sans trop faire de bruit, peu avant la période des Fêtes. Le directeur du Musée Beaulne, Michel Harnois, qui était en poste depuis le 10 février 2007, a quitté ses fonctions le 21 décembre dernier.

La présidente Agathe Perron-Garceau n’a pas vraiment voulu élaborer sur les raisons qui ont incité son directeur à quitter son poste après 10 mois seulement. «Je n’ai pas de commentaire à formuler, s’est contentée de répondre celle-ci lorsque Le Progrès l’a interrogée sur le sujet. «Nous pensons qu’il songe à acheminer sa candidature pour un autre poste, nous n’en savons pas vraiment plus», d’émettre la présidente en mentionnant que le poste sera affiché dans les journaux ce week-end.

Et quel est le profil recherché pour ce type d’emploi? «Disons que nous recherchons quelqu’un qui possède des connaissances dans le domaine de l’Histoire de l’art. Ce peut aussi être un muséologue, mais lequel possède aussi des aptitudes en administration et en gestion de personnel», explique Agathe Perron-Garceau.

Selon elle, il n’est pas facile de dénicher quelqu’un qui affiche une telle polyvalence. «C’est le problème des petits musées comme le nôtre, ajoute la présidente. Ce n’est pas évident de trouver un individu qui peut à la fois être un bon administrateur tout en ayant des connaissances dans ce domaine.»

Commentaires

Raynald Drolet est le conseiller municipal (Coaticook) responsable de ce qui se passe au Musée Beaulne. Mais comme il est en place depuis quelques mois seulement, il estime être mal placé pour tenter d’expliquer les raisons du départ du directeur. «Il nous a avisé deux semaines avant son départ le 21 décembre. Pour ma part, je n’ai pas été informé de ses raisons. Et comme je n’ai participé qu’à un seul conseil d’administration depuis que je suis en charge de cette responsabilité, j’en sais peu sur son degré de satisfaction de celui-ci à travailler au Musée Beaulne», a mentionné Drolet. Quant à la conseillère Madeleine Drolet, qui était répondante du Musée Beaulne pour les huit premiers mois de l’année, elle n’ose rien dire. «Je ne siège plus sur ce comité, alors je suis mal à l’aise de commenter, signale celle-ci. Il est parti de lui-même et il faudra une bonne personne pour le remplacer. C’est là qu’on s’aperçoit que nous avons été chanceux de miser sur un gars comme Mario Landry comme directeur durant plusieurs années.» Michel Harnois est effectivement celui qui s’était amené au Musée Beaulne, en février dernier, afin de combler le départ de Landry qui sert maintenant les intérêts du Musée J. Armand Bombardier de Valcourt. Mario Landry a œuvré au Musée Beaulne durant sept ans

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires