Des travaux de réfection à l’église de Saint-Herménégilde

Par Christian Caron

Le patrimoine religieux attire de plus en plus l’attention des divers intervenants de nos communautés, incluant le gouvernement du Québec. La sauvegarde des églises à caractère patrimonial figure notamment parmi les priorités. C’est le cas, par exemple, de l’église de Saint-Herménégilde qui fait présentement l’objet d’une intéressante réfection

Incidemment, la députée de Mégantic-Compton, Johanne Gonthier, vient d’annoncer une subvention de 120 000 $. Cette aide financière est accordée pour le soutien à la restauration du patrimoine religieux en vertu d’une entente avec le Conseil du patrimoine religieux du Québec.

Pour la présente année financière, ce sont plus de 100 lieux de culte et autres édifices à vocation religieuse construits avant 1945 et ayant une valeur patrimoniale significative qui seront restaurés ou mis en valeur. L’aide globale est de plus de 14 M $.

Comme l’explique Fernand Bélanger, président de la Fabrique de Saint-Herménégilde, les travaux amorcés ces jours derniers entraîneront une facture approximative de 180 000 $. Des travaux de maçonnerie, des travaux à la fondation et des travaux au parvis de l’église sont prévus. «Il m’apparaît important de souligner et louanger le travail des nombreux bénévoles et membres des conseils de fabrique de partout à travers le comté pour leur réel dévouement ainsi que l’implication des organismes et individus de nos communautés», a mentionné la députée Johanne Gonthier en confirmant l’annonce de cette subvention.

La construction de cette immense église de Saint-Herménégilde remonte à 1899.

Outre l’église de Saint-Herménégilde, deux autres fabriques de la circonscription de Mégantic-Compton recevront une aide financière dans le cadre de ce programme.

La paroisse Saint-Louis-de-France d’East Angus obtiendra une aide de 841 945 $ tandis que la paroisse de Saint-Vital de Lambton recevra 138 600 $.

Les travaux sont de différentes natures et servent fondamentalement à préserver des édifices qui ont un caractère patrimonial. «Nous avons la responsabilité collective de préserver et de transmettre aux générations futures cet héritage inestimable. C’est pourquoi nous poursuivons nos efforts pour restaurer et mettre en valeur les éléments les plus significatifs de ce patrimoine unique», a pour sa part fait valoir la ministre Christiane St-Pierre par voie de communiqué.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires