Accident mortel à Coaticook : trois jeunes victimes âgées entre 15 et 22 ans

Par Christian Caron

La grande faucheuse de la vie a frappé de plein fouet, samedi en après-midi, dans la région de Coaticook alors que trois jeunes âgées entre 15 et 22 ans ont perdu la vie à la suite d’une violente collision frontale survenue sur la Route 2006 (secteur mieux connu sous l’appellation «Côte Davignon»), à proximité du 10e rang. Et une quatrième victime serait présentement hospitalisée. Brigitte Bonsant, 15 ans de Compton, est l’une des victimes. Elle est la fille de Mario Bonsant, un sportif bien connu dans notre région. Elle est aussi la nièce de la députée (fédéral) de Compton-Stanstead, France Bonsant. Le conducteur, Charles Riendeau est de Repentigny, mais il est originaire de Coaticook, étant le cadet d’une famille de cinq (5) enfants dont les parents sont Gilles Riendeau et Sylvie Morin. La mère habite à Coaticook tandis que le père demeure maintenant à Sherbrooke. La troisième victime est Jean-François Pelletier, un résidant de Sherbrooke.

C’est vers 15 h 20 que la violente collision se serait produite alors que la voiture dans laquelle prenait place les quatre jeunes est venue percuter de plein fouet un camion U-Hall. Les deux occupants de ce camion n’ont subi aucune blessure sérieuse.

La Route 206 a d’ailleurs été fermée à la circulation durant de longues heures afin de permettre aux agents de la Sûreté du Québec de reconstituer la scène.

Selon l’agent Michel Brunet des Affaires publiques à la Sûreté du Québec, la courbe sinueuse dans ce secteur pourrait, en partie, expliquer ce face-à-face. «Nous sommes allés sur les lieux afin de recueillir des indices et tout laisse croire que la voiture aurait momentanément quitté sa voie pour aller percuter le camion venant en sens inverse. Selon ce que nous avons entendu dire par des gens des environs, il appert que ce chemin sinueux est particulièrement dangereux pour des automobilistes qui ne connaissent pas bien le tracé», d’émettre le Sergent Brunet en précisant que des analyses plus approfondies viendront éclaircir les circonstances de cet accident mortel au cours des prochaines semaines.

Une dizaine de pompiers du service des incendies de Coaticook ont eu la tâche forte ingrate d’extraire les victimes de la voiture accidentée. En 32 ans de carrière, le directeur André Lafaille a avoué avoir été le témoin de sa pire scène. Surtout qu’il s’agissait de jeunes dans la fleur de l’âge.

Il va sans dire que c’était la consternation à Coaticook au cours de la journée de samedi et tôt dimanche matin. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. Partout, dans les restaurants, dans les dépanneurs, sur le parquet des églises, il n’est question que de ça.

Partenaire de chasse

C’est un Mario Bonsant fort abattu que Le Progrès a rejoint, tôt dimanche matin. «Non, ça va pas bien du tout ici ce matin. Je viens de perdre ma belle jeune fille. C’était ma partenaire de chasse», de confier à voix basse le père qui avait tissé une grande complicité avec son adolescente. Celui-ci disait ne pas connaître les deux jeunes garçons tués dans cet accident. «Je ne connais pas les deux autres victimes et je ne sais pas d’où ils venaient», mentionne le père endeuillé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires