Sections

Musée Beaulne: William G. Kinnis, entre figuration et abstraction


Publié le 18 juin 2017

Voici l'une des œuvres de William G. Kinnis qui sera exposée dans le cadre d'un événement au Musée Beaulne.

©(Photo gracieuseté)

EXPOSITION. Dans sa plus récente exposition intitulée «Passages, entre figuration et abstraction», l'artiste nonagénaire William G. Kinnis s'inspire de la transition entre ces deux styles fort différents.

La vingtaine d'œuvres, lesquelles sont exposées au Musée Beaulne ces jours-ci, ont été réalisées à partir de techniques mixtes et posent un regard sur les étapes qui ponctuent le parcours professionnel de l'artiste. Les collages mettent en lumière l'expérimentation et la recherche effectuées par l'homme en quête de son propre style, souhaitant ainsi pousser les limites de sa création.

Né en Colombie-Britannique, il a fait ses études à l'École des beaux-arts de Vancouver. Après avoir occupé le poste d'illustrateur-graphiste à l'Office national du film du Canada à Ottawa, il s'est installé à Montréal. Il est récipiendaire du prestigieux prix C.W. du Musée des beaux-arts de l'Ontario et a fait carrière dans l'enseignement du dessin et de la peinture.

Ses œuvres figurent également au sein d'importantes collections privées au Canada, aux États-Unis, en Angleterre ainsi qu'en Australie.

L'exposition «Passages, entre figuration et abstraction» est présentée jusqu'au 17 septembre prochain.