L'eau dans tous ses états, vue par une artiste de la Suisse

Vincent Cliche vincent.cliche@tc.tc
Publié le 16 octobre 2016

L'exposition «La calligraphie de l'eau» présente les plus belles œuvres de l'artiste Madeline Deriaz.

©(Photo gracieuseté)

EXPOSITION. L'artiste Madeline Deriaz propose sa vision de l'eau aux visiteurs du Musée Beaulne.

Dans «La calligraphie de l'eau», celle qui appelle la Suisse sa terre natale dessine, photographie et peint ce symbole de vie dans tous ses états. Les œuvres exposées proviennent de son travail effectué entre 2009 et aujourd'hui.

Ses recherches picturales ont pour but de révéler la magie de cet élément, sa mouvance, son effervescence, sa luminescence, sa calligraphie, ses aspects hypnotisant, évanescents, immuables et toujours autres.

Madeline Deriaz appartient à la quatrième génération d'une famille de photographes suisses. Elle est la première femme de cette dynastie à publier et exposer ses photographies.
Toutefois, son médium préféré demeure le dessin.

Elle possède une formation en arts visuels de Beaux-Arts de Genève, où elle y a exercé son métier en tant que professeure de dessins, typographe, graphiste, illustratrice et directrice d'une galerie. En novembre 1993, elle a immigré au Québec.

L'exposition «La calligraphie de l'eau» est présentée au Musée Beaulne jusqu'au 13 novembre prochain.