Un passage fort en émotions pour Lee-Anne à La Voix Junior

Vincent Cliche vincent.cliche@tc.tc
Publié le 12 octobre 2016

Lee-Anne Viens est très heureuse que son aventure se poursuive à La Voix Junior.

©(Photo TC Media - Vincent Cliche)

TÉLÉVISION. Lee-Anne Viens semblait être en contrôle lors de sa prestation aux auditions à l'aveugle de la Voix Junior, dimanche. Toutefois, la jeune artiste avoue être passée par toute la gamme des émotions lors de cette cruciale étape.

La maman de Lee-Anne, Lyne Lamontagne, veut saluer le courage de sa fille. «Elle avait l'air si calme quand elle s'est approchée du micro. J'étais assommée qu'une aussi petite puce puisse gérer son stress de cette façon. C'était réellement impressionnant de la voir aller.»

La jeune chanteuse a quand même vécu de grandes émotions lors de son premier passage devant les caméras. «Quand j'ai ouvert la porte [pour entrer dans le studio], c'est là que j'ai été un peu stressée. Mais ça s'est dissipé quand j'ai commencé à chanter. Et quand quelqu'un s'est retourné, j'étais très soulagée.»

Qu'en est-il de son choix de coach? Même si elle voulait Marc depuis le début, ç'a été plus difficile qu'elle ne l'aurait pensé. Elle aurait bien pu choisir Alex Nevsky, qui a dit de «très belles choses».

Retour sur l'expérience

Lorsque La Voix a pris d'assaut les ondes télévisuelles, Lee-Anne a toujours dit à ses parents qu'elle souhaiterait faire partie de l'aventure lorsqu'elle serait plus grande. Quand elle a vu qu'une version junior se tramait, elle a bien évidemment voulu en faire partie.

Du Pavillon des arts jusqu'au Centre Bell

Grâce à sa participation aux auditions à l'aveugle, Lee-Anne Viens participera aux concerts présentés au Centre Bell ainsi qu'au Centre Vidéotron en décembre prochain. «Je lui ai dit "te rends-tu compte que tu vas être sur la même scène où étaient Céline Dion et Adele il n'y a pas si longtemps"», lance son père, Yannick Viens.

Assez impressionnant merci, quand on pense qu'il y a à peine quelques mois, Lee-Anne faisait partie des Enfantastiques, un spectacle pour les jeunes, présenté au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook.

Lee-Anne a tout de même baigné dans le monde de la chanson depuis qu'elle est toute petite. Ses parents, membres du groupe Rituel, ont toujours évolué dans la sphère culturelle. «Je pense même qu'elle a chanté avant de parler», avancent-ils.

«C'est quand même très impressionnant de voir aller un enfant de cet âge-là. On la regarde et on se dit qu'elle nous donne une belle leçon de confiance en soi dans la vie. Et ça, ça ne s'achète pas», conclut sa maman.