Sections

Voie des pionniers: Neil Tillotson, un personnage plus grand que nature


Publié le 30 août 2017

Quelques-unes des personnes présentes à East Hereford pour le dévoilement d’une 25e stèle mettant en vedette Neil Tillotson et qui apparaît désormais sur La Voie des Pionniers. De gauche à droite: Michèle Lavoie de la Table de concertation culturelle, James et Ricky Tillotson de la famille Tillotson, le maire d’East Hereford, Richard Belleville, Carole Chassé, présidente de la Table et le député de Saint-François, Guy Hardy.

©(Photo TC Media - Christian Caron)

EAST HEREFORD. Neil Tillotson est devenu le 25e personnage à faire son entrée sur La Voie des Pionniers, le 19 août dernier, à East Hereford.  

C’est en présence de près de 100 personnes que la Table de concertation culturelle de la MRC de Coaticook a procédé au dévoilement de cette 25e stèle dans la région. Parents, amis, membres de la Table, membres du personnel de la MRC, représentants de Forêt Hereford et des fondations Tillotson étaient présents au 325, Chemin des Côtes, pour vivre ce moment.

C’est une journée extraordinaire pour un homme extraordinaire.

Carole Chassé, présidente de la Table de concertation culturelle

Ricky et James Tillotson, respectivement fils et petit-fils de Neil Tillotson, étaient sur place pour le grand jour et ce sont eux qui ont été invités à actionner le dispositif d’enregistrement. Prononcé en deux langues (français et anglais), l’histoire de Neil Tillotson a de quoi impressionner. Si plusieurs connaissaient passablement bien le cheminement de carrière de celui qui est décédé il y a 15 ans, d’autres ont découvert (voir autre texte) ce grand homme en écoutant la bande enregistreuse.

Dans le but de rendre ce geste significatif, on a convenu d’aménager la stèle face au majestueux mont Hereford qu’il a contribué à faire connaître en l’offrant gratuitement aux collectivités locales. Un don de 5600 hectares qui constitue le plus important don foncier de l’histoire du Québec, selon les propos de François Bouchy-Picon, président de Forêt Hereford, l’organisme qui gère la montagne.

La stèle de Neil Tillotson est également située à quelque 250 mètres seulement de la propriété de Sam Oween, un ami et précieux collaborateur qui fut désigné pour gérer les terres de ce dernier.  L’idée d’accéder au sommet du mont Hereford par une voie routière est d’ailleurs celle de Sam Oween qui voulait permettre à Neil Tillotson de monter au sommet alors que ce dernier était rendu à près de 100 ans.

Et finalement, mentionnons que l’œuvre d’art repose à quelques kilomètres de Beecherfalls, là où il a passé plusieurs années à un moment de son existence.

La présidente de la Table de concertation culturelle, Carole Chassé, s’est dite ravie de cette inauguration effectuée sous un soleil de plomb. «C’était émouvant, vraiment émouvant», s’est exclamée la présidente au terme de la cérémonie empreinte de sincérité. C’est une journée extraordinaire pour un homme extraordinaire.»

Carole Chassée affirme en avoir appris beaucoup sur le personnage qu’on disait extrême humble et modeste. «On pourrait faire un livre très intéressant avec une telle histoire», a ajouté madame Chassé en faisant allusion à ce livre déjà rédigé, mais qui n’a jamais été publié officiellement, faute d’éditeur.

Une des instigatrices des stèles, Michèle Lavoie, se réjouit de constater l’ampleur de La Voie des Pionniers dans la MRC de Coaticook. «Peu importe par quelle porte d’entrée de la région que nous arrivons, il y a une stèle rappelant l’existence de grands personnages de notre région», a-t-elle mentionné. Ces stèles donnent un sens à notre histoire. Grâce à ces pionniers, il nous est possible d’apprivoiser le patrimoine et l’histoire.»