Sections

L'église anglicane de l'Épiphanie dévoile son nouveau visage


Publié le 9 juin 2017

Les membres de la communauté anglicane des Cantons-de-l'Est, Barbara Wintle, Giuseppe Gagliano, Edward Simonton et Scott Potter ont participé à une cérémonie tenant à remercier tous ceux qui ont participé financièrement à la mise au point de l'église de l'Épiphanie.

©(Photo TC Media - Vincent Cliche)

BARNSTON-OUEST. Après quelques années à amasser des fonds et à réaliser plusieurs travaux, la cure de rajeunissement de l'église anglicane de l'Épiphanie est maintenant terminée.

Les membres de cette congrégation ont tenu une cérémonie vendredi après-midi (9 juin) afin d'inviter la population à découvrir les changements apportés au bâtiment.

Tant qu'il y aura des gens qui les fréquenteront, nous participerons activement à tous les projets de revitalisation de nos églises.

Le révérend Giuseppe Gagliano

Le revêtement extérieur de l'église a été entièrement refait. Des travaux de réparation du toit, du clocher, des fenêtres et des vitraux ont été réalisés. La facture totale du projet est évaluée à quelque 250 000 $. Notons que, de cette somme, 152 600 $ proviennent du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

«Un gros effort a été fait de 2012 à 2014 afin d'amasser des fonds pour renipper notre église, indique Douglas Sheard, membre de la communauté anglicane de Way's Mills. Beaucoup de gens de notre hameau ont mis la main à la pâte parce qu'ils voyaient tous que le bâtiment était en très mauvais état. Notre village est reconnu pour ses deux églises, l'une en face de l'autre. Lorsque notre voisine a eu sa cure de rajeunissement, il a fallu faire notre bout de chemin, nous aussi.»

L'église anglicane de l'Épiphanie a été construite en 1881. Ce bâtiment tout en bois est d'inspiration néogothique. On n'y célèbre qu'une messe par année, soit celle de Noël. «Parfois, il y a des mariages», note cependant M. Sheard, qui lance du même coup qu'il n'y a pas d'électricité à l'intérieur de l'église.

Le nombre de bâtiments religieux de consécration anglicane a dégringolé au cours des dernières années. Il est passé de 77 à 34 dans les Cantons-de-l'Est.

Le maire de Barnston-Ouest, Johnny Piszar, est bien heureux de voir le nouveau visage de l'un des lieux les plus visités de son village. «Cette église est en fait un attrait touristique pour notre petit hameau de Way's Mills, avance le premier magistrat. J'aimerais féliciter tous les gens qui se sont occupés à garder ce patrimoine vivant.»