Une crème glacée pour aider Leucan

Vincent Cliche vincent.cliche@tc.tc
Publié le 29 août 2016

La coordonnatrice chez Leucan Estrie, Suzelle Lacroix, ainsi que le président de la Laiterie de Coaticook, Jean Provencher, soulignent leur partenariat avec ces deux contenants de crème glacée à la vanille.

©(Photo TC Media - Vincent Cliche)

CAMPAGNE DE FINANCEMENT. Manger de la crème glacée de la Laiterie de Coaticook en septembre sera non seulement réconfortant, mais cette petite gourmandise viendra aussi en aide à Leucan.

Le partenariat entre cette entreprise de la Vallée et l'organisme qui vient en aide aux enfants atteints de cancer a été officialisé lundi (29 août), lors d'une conférence de presse. Aux yeux de la coordonnatrice de Leucan Estrie, Suzelle Lacroix, il s'agit d'une heureuse association. «Elle a été réfléchie et désirée depuis deux années, souligne-t-elle. Dans l'élaboration de cette campagne, j'ai consulté des professionnels de la santé, dont un pédiatre en oncologie, qui a expliqué en quoi c'est bon la crème glacée.»

D'abord, elle soulage les nausées causées par les traitements de chimiothérapie. Elle est également efficace pour atténuer les douleurs des ulcères présents dans la bouche, eux qui sont aussi causés par la chimiothérapie. De plus, notons que ses ingrédients aident à rééquilibrer le poids de l'enfant à la suite de traitements. «Et c'est sans compter que c'est un produit délicieux et réconfortant», rajoute Mme Lacroix.

Le président de la Laiterie de Coaticook, Jean Provencher, a rapidement dit oui à cette association. «C'est une cause qui nous tient à cœur. C'est venu nous chercher», raconte-t-il.

Quelque 175 000 contenants de deux litres de crème glacée à la vanille ont été produits dans le cadre de cette campagne. Ce produit a été utilisé, car il s'agit du meilleur vendeur. «On a voulu mettre toutes les chances de notre côté afin d'amasser le montant le plus élevé possible», note M. Provencher.

Les produits à l'image de la Laiterie et de Leucan seront disponibles dès le 1er septembre sur les tablettes, et ce, à la grandeur de la province. Il ne s'agit pas d'un hasard si le mois de septembre a été choisi pour la durée de cette campagne, car il s'agit du Mois de la sensibilisation au cancer pédiatrique.

Aucun objectif financier précis n'a été donné. Le montant recueilli sera divulgué vers la fin de l'année. Notons qu'au cours des 20 dernières années, Leucan a injecté plus de dix millions de dollars à la recherche clinique, ce qui a aidé à faire progresser le taux de guérison chez les enfants atteints de la terrible maladie de 15 % à 82 %.