Sections

La pisciculture de Baldwin sera bientôt rénovée


Publié le 9 octobre 2017

La pisciculture de Baldwin fera l'objet d'un agrandissement dans un avenir rapproché. Un échéancier n'a toutefois pas été avancé par le gouvernement.

©(Photo gracieuseté - Vincent Cotnoir - Parc de la gorge de Coaticook)

COATICOOK. Le gouvernement du Québec investira des sommes importantes au cours des prochains mois afin de consolider les activités de la station piscicole de Baldwin, laquelle est située sur le site du Parc Découverte nature.

Lors du plus récent discours sur le budget, Québec en a profité pour annoncer une enveloppe de 13,4 millions de dollars, lesquels seront utilisés afin de mettre en valeur les activités de ses installations piscicoles. Une partie du budget sera bien évidemment réservée pour l'établissement du secteur Baldwin, qui profitera du rapatriement des activités de la station piscicole Lac-des-Écorces, dans les Laurentides. Cette dernière fermera progressivement ses portes au cours des prochains mois. Notons également que des sommes ont été réservées afin de moderniser les installations de Tadoussac, en Gaspésie. «Pour le moment, les sommes exactes ne sont pas encore connues», confirme le porte-parole du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Nicolas Bégin.

Chose certaine, le ministère se donne un horizon de trois ans pour compléter les améliorations du côté de Baldwin et terminer le transfert des activités de Lac-des-Écorces, puisque ces deux installations sont jugées complémentaires.

Concrètement, on annonce la construction d'une nouvelle annexe à la station actuelle, du côté de Baldwin. Celle-ci devra être terminée avant qu'on procède au transfert. Présentement, le site de Coaticook accueille les étapes de la reproduction, de la fertilisation des œufs et de l'alevinage. Ceux-ci prennent ensuite la route vers les Laurentides où ils poursuivent leur croissance dans les cuves de Lac-des-Écorces.

«Une très bonne nouvelle», dit Simon Madore

La décision du gouvernement d'investir des sommes considérables à la station piscicole de Baldwin est accueillie de façon positive au sein du conseil des élus de Coaticook, plus particulièrement par le conseiller municipal et président de la Société de développement de la Gorge de Coaticook, Simon Madore. «C'est une très bonne nouvelle, précise-t-il.  Quand le gouvernement annonce des investissements, ça  nous incite à travailler un peu plus fort sur le site, qui, avouons-le, manque un petit peu d'amour depuis les années Foresta Lumina. On l'a un peu négligé, alors il est temps qu'on s'y remette.»

En plus de la nouvelle construction, on promet une nouveauté pour l'été 2018. Même si Coaticook a perdu son pari d'amener le projet d'hébertisme Divertigo, on ne baisse pas les bras. «On va créer de quoi», promet M. Madore. Un circuit de visite au sein de la pisciculture, encore plus innovant, est en cours de réalisation, selon ce qu'il a été possible d'apprendre.