Le Petit mas investit 1 M$ afin de doubler sa production d'ail

Vincent Cliche vincent.cliche@tc.tc
Publié le 13 juin 2016
Les propriétaires du Petit mas, Marie-Pierre Dubeau et Sébastien Grandmont, posent en compagnie de leur nouvel associé, Jean-Raymond Payet, et Clément Payet. Carole Begue était malheureusement absente lors de la prise de la photo.
(Photo gracieuseté - Laurie-Anne Dubeau)

MARTINVILLE. Le Petit mas mijote une expansion de tout près d'un million de dollars. L'achat de nouvelles terres agricoles du côté de Martinville permettra à cette entreprise de doubler sa production d'ail d'ici les trois prochaines années.

Lorsqu'ils ont fait l'acquisition du Petit mas en 2013, Marie-Pierre Dubeau et Sébastien Grandmont ont toujours rêvé de produire encore davantage d'ail et d'installer leur domicile familial sur ces terres agricoles. Ils ont finalement trouvé un espace répondant à tous leurs besoins, trois années après avoir récolté le fruit de leurs labeurs dans des champs en location à Saint-Malo. «On a fait la rencontre de nouveaux associés, Jean-Raymond Payet et Carole Begue et c'est qui nous a permis de concrétiser ces projets pour lesquels on conserve nos profits engendrés depuis nos débuts, raconte la copropriétaire du Petit mas, Marie-Pierre Dubeau. Ils avaient une terre magnifique en plus d'avoir envie de cultiver l'ail. Plutôt que de devenir concurrents, nous avons décidé de nous associer.»

Pour l'instant, le Petit mas poursuivra la culture de son ail biologique sur ses terres déjà certifiées à Saint-Malo. La conversion des huit nouveaux hectares à Martinville en agriculture biologique se fera d'ici 2018.

Sur les terres que l'entreprise vient d'acquérir se trouvent quelques bâtiments que les propriétaires transformeront en centre de transformation et d'entreposage. «Nous aurons de l'espace à cet endroit pour accueillir les bureaux administratifs et une boutique, deux nouveautés pour l'entreprise, dit fièrement Mme Dubeau. Les rénovations pour transformer ces bâtiments, c'est un gros morceau de notre investissement. On souhaite que le tout soit prêt au printemps 2017.»

Bonne récolte à venir

Au cours des prochains jours, le Petit mas entrevoit une excellente récolte d'ail. «Les champs sont beaux, la pluie est tombée au bon moment et on ne détecte aucun signe de maladie dans nos cultures», fait savoir l'agricultrice.

En plus de l'ail frais, l'entreprise de Saint-Malo s'est fait connaître grâce à son assaisonnement unique, les fleurs d'ail fermentées dans l'huile.