Sections

Élections à Compton: peu d'intérêt pour les sièges en jeu


Publié le 30 septembre 2017

Le maire de Compton, Bernard Vanasse.

©(Photo TC Media - Vincent Cliche)

COMPTON. Alors qu'il y a peu d'intérêt pour les sièges de conseillers municipaux à Compton, une lutte à la mairie pourrait se dessiner entre le maire actuel Bernard Vanasse et l'ex-élu René Jubinville.

Le candidat Jubinville ne cache pas son intérêt pour la chose politique. «Je ne suis pas encore décidé sur le poste à occuper, mais, c'est certain que ça m'intéresse», avance celui qui avait démissionné de son poste de conseiller municipal à Compton, en novembre dernier.

Les raisons de son intérêt renouvelé sont multiples, note M. Jubinville. «Je sens de l'insatisfaction des citoyens, notamment au niveau des dépenses de la ville et des délais dans certains développements résidentiels, comme celui du King's Hall.»

Le maire de Compton, Bernard Vanasse, avait quant à lui indiqué ses intentions de se représenter pour un deuxième mandat à titre de premier magistrat l'an dernier.

Trois indécis, deux départs et un siège vacant

Entrée en poste lors de l'élection partielle de novembre 2016, la titulaire du siège #1, Monique Clément, hésite à se représenter de nouveau. «Je m'étais engagée pour un an afin de remplacer Solange [Masson]. Je ne me sens pas dans l'obligation de poursuivre, mais j'hésite à le faire, car j'aime ce travail», note la représentante du district Louis-S.-St-Laurent.

Conseillère du district de la rivière Moe, Nicole Couture ne sera pas des rangs lors du scrutin de novembre prochain. «Je vais laisser la place à des gens qui ont de nouvelles idées pour faire avancer notre municipalité. Il est temps de passer le flambeau», mentionne celle qui terminera bientôt son deuxième mandat.

Karl Tremblay semble pour sa part indécis quant à son avenir politique. «J'aimerais bien laisser ma place à la relève, mais encore faut-il qu'il y en ait. Je prendrai ma décision à la dernière minute», dit le père de quatre enfants et représentant du district Cochrane.

Au district #4, François Rodrigue a annoncé son départ de la vie politique. «J'ai piloté plusieurs dossiers dont je suis très fier, comme ceux du Récré-O-Parc, du pavillon Notre-Dame et du parc du Hameau. Je ne mets pas une croix sur ma vie politique. Je la mets plutôt sur la glace», indique le représentant du district de la rivière Coaticook.

«Il y a bien des chances que je revienne, même qu'elles sont à 95 %», explique pour sa part l'occupant du siège #6, représentant le district Pomeroy, Réjean Mégré.

Pour le moment, un seul candidat de l'extérieur du conseil a fait connaître ses intentions, soit Benoit Bouthillette. L'auteur, qui est impliqué dans de nombreux organismes sociaux et culturels, dit se lancer pour son «amour pour Compton».

Notons que le siège #5, celui du district de Hatley, est vacant depuis la démission de René Jubinville, en novembre dernier.