Le Collège Rivier passe en mode développement

Vincent Cliche vincent.cliche@tc.tc
Publié le 29 septembre 2014
Le directeur général du Collège Rivier, Benoit Hélie, voit l'avenir de son institution d'un bon œil.
(Photo TC Media - Vincent Cliche)

ÉDUCATION. «Nous ne sommes plus en mode survie, mais bien en mode développement», martèle le directeur général du Collège Rivier, Benoit Hélie. Un mois après la rentrée des classes et un été à se restructurer, le personnel de cet établissement d'enseignement privé coaticookois voit l'avenir d'un bon œil.

Bien avant que la cloche ne sonne une première fois pour entamer l'année 2014-2015, le Collège Rivier apprenait qu'il devenait propriétaire du bâtiment, en plus de recevoir un don de 150 000 $ des Sœurs Marie-de-la-Présentation. Ces dernières ont aussi effacé les dettes de l'école. «On ne pouvait demander mieux comme départ», indique M Hélie.

Depuis le début des classes, on sent un positivisme flotter sur le Collège. «L'équipe en place s'est regroupée et elle est très solide. Tout le monde met l'épaule à la roue et on travaille tous dans le même sens. On a effectué une relève institutionnelle en à peine deux mois, chose qui, habituellement, aurait pris deux ans.»

Cette année, 112 élèves sont inscrits à cette école privée de la rue Saint-Jacques Nord. «S'il n'y avait pas eu la nouvelle de notre fermeture au printemps, je suis certain qu'on aurait connu une hausse dans nos inscriptions, mentionne Benoit Hélie. Et c'est quand même assez extraordinaire vu le creux démographique qu'on connaît. Malheureusement, l'annonce a créé une certaine crainte chez des parents, qui ont décidé de quitter. On a quand même réussi à garder nos plus vieux, chez qui, le sentiment d'appartenance était peut-être plus développé.»

Tel que mentionné un peu plus haut, le Collège Rivier passe en mode développement. L'un des premiers volets à être développés dès l'an prochain est le pensionnat pour les garçons. «Les sœurs maintenant parties, nous avons une aile qui sera réaménagée pour le nouveau dortoir. Nous n'en avons pas encore fait la promotion, mais déjà, on a des inscriptions. Bon an, mal an, c'était quelque chose qui nous était demandé au moins à dix reprises durant l'année.»

L'institution coaticookoise veut également étendre ses circuits d'autobus vers Magog et East Angus.

On veut aussi bonifier l'offre d'activités et d'options pour les élèves. Au cours des derniers jours, un sondage a été acheminé aux jeunes pour établir une dizaine de nouveautés populaires. «Ça va du culturel (musique, céramique, bijoux, etc.) jusqu'aux sports (wakeboard, équitation, canot, etc.). Ce sont des partenariats que nous voulons faire avec des organismes de l'extérieur.»

Déjà, les élèves peuvent profiter des programmes d'anglais enrichi et du retour du voleyball, une activité pour laquelle le Collège était réputé il y a une vingtaine d'années.

145e du Collège

Cette année, le Collège Rivier fêtera son 145e anniversaire. Pour souligner le tout, un grand dîner est organisé à l'école, le 19 octobre prochain. On y dévoilera la porte-parole de l'événement, qui viendra faire une annonce.